Experimenter ensemble l'ecologie au quotidien

La formation « Apprendre la méthode d’hygiène HACCP en cuisine collective et atelier d’animation » s’est achevée le vendredi 6 novembre au Viel Audon. Les 17 participants, venus de toute la France, étaient en attente de ces 4 jours de formation professionnelle et certifiante, depuis mars dernier. En effet, animateurs, gestionnaires et cuisiniers, tous porteurs d’activités professionnelles très diversifiées, à la croisée des chemins entre l’alimentation et l’éducation, nécessitaient de développer de nouvelles compétences, pour maitriser l’hygiène alimentaire et sécuriser leurs pratiques éducatives.

Les formateurs, Yann SOURBIER de l’association Le Mat 07 et Sylvie KELLER de l’association du Loubatas, co-fondateurs du réseau national des cuisines nourricières avec Gilles Daveau, Thierry Marion et bien d’autres, contribuent activement à promouvoir la qualité alimentaire en restauration collective.

Les stagiaires témoignent :
> « l’hygiène en cuisine n’est plus vu comme une corvée mais comme un outil très intéressant. Aujourd’hui j’ai les connaissances et capacités de prendre l’hygiène en main, de me l’approprié pour l’adapter dans les différents lieux et contextes où je travaille ».

> « la chose principale que j’ai apprise est jongler entre les objectifs pédagogiques et les risques de contamination : une animation cuisine en limitant les risques ».

Ils sont repartis avec les apports théoriques de la méthode HACCP, mais surtout les trucs et astuces partagés, le fruit de leurs débats et échanges sur les ateliers pratiques, les travaux de rédaction des protocoles et de fiche HACCP. De quoi reprendre leurs activités autrement : atelier d’animation cuisine pour un public en situation de handicap ou pour les enfants en classe de découverte, gestion d’un Food truck, atelier traiteur sur les marchés locaux, animation d’une cuisine associative avec atelier de transformation des invendus des marchés ou des coop bio, école dans la forêt avec les enseignants, …

Ce stage s’est réalisé dans des conditions sanitaires difficiles. Cependant, l’équipe d’accueil de l’association Le Mat 07a su mettre en place la vie quotidienne du groupe, avec une organisation rigoureuse des mesures barrières. Cela a permis à la préfecture d’accepter de maintenir cette formation professionnelle. Et pour les participants, ils ont appréciés cette organisation et profité de ce stage pour enrichir leur perception de la responsabilité de chacun, face à ce nouveau risque sanitaire.

L’équipe de formateurs a créé cette formation professionnelle il y a plus de 15 ans, avec une enseignante du lycée hôtelier de Largentière, pour répondre aux besoins de compétences de tous ceux qui gèrent des projets atypiques, souvent soucieux de valoriser les ressources locales et de développer une cuisine nourricière. Cette formation ne cesse d’évoluer pour répondre au mieux aux questions de société et aux projets des participants.